Toilettes pour le Chiro d'Itterbeek

Une variété d'éléments de réemploi pour un petit bâtiment neuf

Rotor
Rotor
Rotor
Rotor
Rotor
Rotor
Rotor
Rotor
Rotor
Rotor
Rotor
Rotor
Rotor
Rotor
Type
Integration
Year
2019
Conception
Rotor
Dealer
Franck
Implementation
Coopérative de Construction Autrement
Address

Herdebeekstraat
Dilbeek
Belgique

Reused materials and quantities

Provenant de RotorDC
- Carrelage en céramique: 14 m²
- Sanitaires (urinoirs, toilettes et lavabos) : 8 pièces au total
- Luminaires : 5 pièces

Provenant de Franck
- 3 types de briques de parement : 2,7 m³ au total

Provenant de Croisade Pauvreté :
- Portes et fenêtres, 4 pièces au total

Provenant de Gebruiktebouwmaterialen.com
- Linteaux: 3 pièces
- Isolation du sol: 14 m² 

Provenant de Bouwstocks (fin de stock et surplus de chantiers de construction)
- Isolation de la toiture : 20 m²
- Isolation des murs : 29 m²
- Blocs en béton : 6,7 m³
- Structure de toiture en bois

Provenant d'un chantier privé de Sint-Pieters Woluwe (surplus du chantier) :
- Tuiles : 20 m²

The project

A côté de l'ancienne ferme qui abrite le Chiro de Itterbeek (Dilbeek), se trouve un nouveau bâtiment qui sert de bloc sanitaire. Cette extension, conçue par Rotor, peut difficilement être considérée comme "nouvelle" car elle est constituée de moins d'un tiers de matériaux neufs (en % kg). La majorité des matériaux sont constitués, d'une part, de matériaux récupérés provenant de divers opérateurs belges et, d'autre part, d'excédents de chantiers de construction.

La façade, par exemple, est entièrement composée de briques de réemploi, vendues par Franck. Deux types de briques ont été posés : une brique industrielle jaunâtre et une brique de four de campagne plus rugueuse, dont une version classique et une version plus fine ont été utilisées. En alternant le type de brique toutes les trois lignes horizontales, une composition en couches est créée. Ainsi, l'ancienne brique de récupération assure l'intégration du nouveau bâtiment dans le mur de briques existant de l'ancienne ferme, tout en gardant son individualité par l’appareillage atypique de la maçonnerie. La construction en couches est une allusion à la maçonnerie (pierre silico-calcaire et brique en couches successives) de la chapelle de Sainte-Anne-Pede, sur le terrain voisin.

L'intérieur du bloc sanitaire se compose en majorité de matériaux de réemploi vendus par RotorDC. Les carreaux de céramique, qui servaient autrefois de carrelage dans l'ancienne école primaire Everheide à Evere (années 1930), y retrouvent une seconde vie. Les appareils sanitaires (urinoirs, toilettes et lavabos suspendus), les luminaires et les miroirs ont également été récupérés ailleurs, avant de trouver leur nouvelle destination ici.

La structure portante, tant les blocs de béton que la structure du toit (et l'isolation thermique associée), consiste en un surplus de chantier et de production et provient de Bouwstocks. Les tuiles sont des excédents des travaux de rénovation d'une villa à Sint-Pieters Woluwe.

 

L'ampleur de ce projet est modeste, mais toutes les phases d'un chantier traditionnel de construction neuve y ont été réalisées (fondations, égouts, gros œuvre jusqu'à la toiture, la plomberie, l'électricité et l'aménagement intérieur). L'ambition de travailler autant que possible avec les matériaux de réemploi a donc été explorée à tous les niveaux. L'objectif de ce petit projet était de montrer ce qui est possible et en même temps d'identifier les principaux obstacles logistiques et organisationnels qui peuvent entraver les projets de réemploi. En ce sens, le projet a été également une expérience d'apprentissage importante pour toutes les parties concernées.

itterbeek_explanatory_poster.pdf